Relations humaines pour la santé

stress-1331259_1920L’homme est un être de nature sociable ; de ce fait, il est d’une certaine manière contraint à communiquer, à fréquenter ses semblables pour accomplir ses objectifs ou tout simplement, pour une bonne santé mentale. On remarque que dans notre société, les personnes seules sont les plus sujettes à des dépressions ; parce qu’elles sont renfermées sur elles-mêmes et les problèmes auxquelles elles sont confrontées deviennent insupportables. La solitude est terriblement dangereuse pour la santé. Les scientifiques ont découverts ce phénomène dans la société actuelle qui prime l’individualisme.

L’homme qui est seul peut au début ressentir une courte satisfaction de sa solitude ; mais à la longue, le stress chronique va l’envahir. Il subit aussi facilement des peines de cœur. L’immunité est également très réduite, et le solitaire est sensible aux divers genres de maladies virales. En général,  une des causes de la hausse de la mortalité chez les occidentaux est en partie la solitude.

D’ailleurs, on retrouve des gens qui meurent tous seuls dans leurs appartements, sans que personne ne s’en aperçoive. Ce n’est qu’après quelques temps que des voisins remarquent l’absence inexpliquée du défunt ou de la défunte. Les japonais constituent un bon exemple à suivre si l’on veut être en bonne santé. Ces derniers  restent en bon terme avec leur famille, même élargie. Le lien familial est très important pour eux, et ils rendent souvent visite à leurs parents, oncles ou tantes, cousins ou cousines… pour favoriser ces relations. La sociabilité est alors accrue et élimine la solitude. C’est l’une des raisons pour lesquelles la plupart des personnes âgées au Japon devient des centenaires.

Il faut mettre en évidence que la culture occidentale conduit l’homme à s’isoler de plus en plus. L’individualisme devient un instinct de survie pour certains. Alors Les résultats des études récentes des spécialistes démontrent tout à fait le contraire. Plus vous vous isolez, plus vous mourez à petit feu. Prenez votre vie en main et ouvrez-vous aux autres, vous en avez grandement besoin. Si vous avez un peu de réticences à vous rapprocher de votre famille, vous pouvez intégrer des groupes sociaux, des clubs de lecture par exemple, une chorale, cela dépend de vos préférences. Vous pouvez partager, recevoir, et communiquer avec vos semblables. Internet et les réseaux sociaux ne sont pas une solution, rient ne vaut le vrai contact humain.