L’uréaplasme urealyticium

L’uréaplasme urealyticium est une des MST bactérienne les plus communes, affectant presque 70% des hommes et des femmes.

bakterieDans notre société moderne les infections sexuellement transmissibles sont en constante augmentation, c’est pour cette raison qu’un diagnostic précoce est nécessaire. Il existe des médicaments pour la majorité des MST et la plupart d’entre elles sont soignées avec succès lorsqu’elles sont découvertes et prises en charge assez rapidement. Néanmoins bien des cas arrivent à passer à travers les mailles du filet du fait de leur absence de symptômes.

Ureaplasma Urealyticum, une bactérie de la classe des mycoplasmes provoque l’une de ces infections urinaires silencieuses. Parce que cette bactérie ne comporte pas de paroi cellulaire, les antibiotiques similaires à la pénicilline, qui agissent en brisant cette paroi cellulaire, s’avères totalement inefficace. De la même façon certaines souches ont acquises des résistances aux autres antibiotiques, les rendant de ce fait encore plus difficiles à traiter. Les traitements les plus recommandés à l’heure actuelle sont l’Azithromycin et Doxicycline, qui ont prouvé être efficaces pour l’éradication de cette infection dans l’organisme.

Quels sont les causes de l’Ureaplasma Urealyticum?

Cette infection est extrêmement contagieuse et peut être facilement attrapé dans divers environnements. Une personne infectée éternuant ou toussant prés de vous peut suffire à vous contaminer mais c’est aussi une MST et elle peut également être transmise d’une mère à son nouveau-né à la naissance. Les incidences de cette maladie sont d’autant plus sérieuses si le système immunitaire est affaiblit.

Quels sont les symptômes?

L’Ureaplasma urealyticum a la capacité de métaboliser l’urée menant à la formation des calculs. Les symptômes les plus graves sont des calculs rénaux et à la vessie de même que des risques d’infertilité chez les deux sexes. L’infertilité apparait dans un contexte de maladie inflammatoire du pelvis chez les femmes et en inhibant la motilité des spermatozoïdes chez les hommes. En cas d’infection, une vaginite, urétrite manifesté par des écoulements anormaux, des démangeaisons, irritations, brûlures pendant l’urination peuvent être observés. Certains patients ont également rapporté des douleurs abdominales.

Que se passe-t-il si non traité?

Un simple traitement antibiotique est suffisant pour soigner l’Ureaplasma urealyticum. Par contre si cette infection n’est pas traitée les patients atteints s’exposent à des risques d’infertilité chez l’homme comme chez la femme, des cas de méningite, urétrite non-spécifique, naissance prématuré d’un enfant mort-né, pneumonie et chorioamnionite.

Médicaments Ureaplasma

Azithromycine

Doxycycline