L’herpès génital

L’herpès génital est une MST virale très contagieuse.

condom-l-1L’herpès génital est une infection très contagieuse habituellement transmise par contacte sexuel vaginal, oral ou anal avec une personne infectée et qui présent ou non des lésions ulcéreuses. Une mère infectée peut contaminer son enfant à la naissance lors du passage du bébé dans le canal pelvien. L’herpès génital est une des MST les plus rependues, son incidence ayant augmenté d’approximativement  30% depuis les années 70. Cette infection affect plus particulièrement les adolescents, et plus souvent les femmes que les hommes.

Le virus responsable de l’herpès génital est virus herpès simplex de type 2. Le virus herpès simplex de type 1 est plus connu pour son rôle dans l’apparition de lésions autour de la bouche durant la saison hivernale, mais il peut également causer de l’herpès génital dans certains cas. Ce virus est incurable mais peut être gardé sous contrôle par la prise de médicaments tels que le Farmir, Valtrex ou Aciclovir.

Comment attrape-t-on l’herpès génital?

Encore une fois, ce virus est très contagieux. Il est possible de le contracter par contact sexuel non protégé ou simplement par contact cutané. Il est recommandé de faire un test de dépistage car cette infection est le plus souvent asymptomatique jusqu’à l’apparition des lésions.

Quels sont les symptômes de l’herpès génital?

La plupart des gens infectés montrent très peu, ou aucun symptôme. Néanmoins lors d’une crise, la peau autour des parties génitales devient enflammée, douloureuse et démange. Après peu, des cloques apparaissent, celles-ci finissent par s’ouvrir et faire croûtes. Au début d’une infection le patient peut également avoir de la fièvre, des maux de tête, des urinations douloureuses, des crampes musculaires ainsi qu’un gonflement des glandes.

Qu’est qui provoque les crises d’herpès génital?

Les essais cliniques ont prouvé qu’il y aurait une relation directe entre la fatigue et les crises d’herpès génital de même que la consommation d’alcool, l’exposition des parties génitales au soleil ou la friction. La première apparition de lésions peut s’étendre sur plusieurs semaines. Après cette période le virus se retranche dans le système nerveux où il va rester inactif jusqu’à ce que quelque chose provoque une nouvelle crise.

La crise suivante peut se déclencher des semaines ou des mois plus tard, celle-ci est généralement moins sévère et de plus courte durée. Même si l’infection est incurable et que le virus reste présent dans le sang pour une durée indéterminée, il s’avère que le nombre de crise a tendance à décroître avec le temps.

Comment peut-on traiter l’herpès génital?

Il n’existe pas de traitement qui élimine l’infection à proprement parlé, mais les médecins prescrivent tout de même des antiviraux tels qu’Acyclovir, Famciclovir et Valvaciclovir sur une période de temps assez longue. En ce qui concerne les lésions, celles-ci peuvent être traitées avec des analgésiques.

Médicaments pour l’herpès génital

Zelitrex

Aciclovir