Les verrues génitales

Les verrues génitales sont hautement infectieuses et sont une des MST les plus communes en Europe.

impotencjaLes verrues génitales sont de petits gonflements ou excroissances de peau causées par différentes souches du papillomavirus humain (HPV). 50% de la population est à risque de développer des verrues génitales. Même si cette infection est plus susceptible de concerner les individus âgés de 17 à 33 ans elle peut cela dit apparaitre à tout âge. Le virus responsable des verrues génitales est incurable mais cette infection peut toutefois être gardée sous contrôle par un traitement médicamenteux approprié. Si par hasard vous êtes diagnostiqué de verrues génitales, il y a 60% de risques que votre partenaire sexuel développe l’infection également.

Quelles sont les causes des verrues génitales?

La cause de cette infection est le papillomavirus humain (HPV). Il existe environ 40 souches différentes de ce virus mais la plupart des verrues génitales sont causées par deux d’entre elles, les HPV-6 et HPV-11. En règle générale, le système immunitaire élimine le virus avant l’apparition du moindre symptôme. Le centre de prévention et contrôle des maladies des Etats Unis estime qu’au moins la moitié de la population sexuellement active est contaminée par ce virus. Les facteurs de risques qui augmentent les chances de contracter cette maladie sont les rapports sexuels non protégés à partenaires multiples et aux antécédents sexuels inconnus, la présence d’autres MST dans l’organisme, commencer sa vie sexuelle à un jeune âge.

Quels sont les symptômes des verrues génitales?

Les symptômes sont des excroissances de peau ou grosseurs incolores, non douloureuses mais parfois accompagnées de démangeaisons, au niveau des parties génitales. Elles peuvent être visibles au niveau de la vulve, du vagin, du col de l’utérus, du pénis, de l’urètre ou de l’anus. Elles sont aussi susceptibles d’apparaitre aussi dans la bouche, la gorge, les lèvres ou encore la langue généralement à la suite de relations sexuels orales non protégés. Les symptômes se manifestent après une période de 6 semaines jusqu’à 6 mois ou plus après contamination. Le virus a une croissance assez rapide durant la grossesse ou en cas d’affaiblissement du système immunitaire par une conditions médicales comme le diabète, VIH, la maladie de Hodgkin, les traitements antirejet ou de chimiothérapie.

Les symptômes sont assez spécifiques comme par exemple des saignements durant les rapports sexuels, démangeaisons ou inconforts au niveau de la zone infectée, de petites bosses incolores ou de couleur grise dans la région génitale.
Il est recommandé de faire un test de dépistage si vous avez fait l’objet de relations sexuelles non protégées.

Médicaments pour les verrues génitales

Aldara

Condyline

Warticon